L’espace Aragon est fermé pour encore quelques jours...

Suite aux annonces du Président de la République mercredi 24 novembre, nous aurons le plaisir de vous accueillir à nouveau dès la mi-décembre et bien entendu dans le respect des règles sanitaires.

Nous élaborons activement une programmation cinéma pour vous accompagner dès le 16 décembre et pour les fêtes.
De même, nous sommes heureux de pouvoir accueillir la compagnie Blabla productions et son spectacle « Dans la gueule du gnou » vendredi 18 décembre. Magique, drôlement poétique et à ne pas manquer !

Les spectacles programmés de novembre à mi-décembre ("Le garage à papa", "Désaxé", "A tes souhaits", "La tragédie du dossard 512") sont annulés. Des reports sont à l'étude pour la saison prochaine. Les demandes de remboursement des billets seront cependant possibles dès la réouverture.

Le standard au 04 76 71 22 51 est ouvert les mardis de 9h à 12h et de 14h à 16h, les vendredis de 9h à 12h.

Nous vous invitons à garder votre curiosité en éveil car nous ne doutons pas que la culture puisse vous aider à traverser ce nouveau confinement. Prenez soin de vous et à très bientôt.

Agenda

Saison 2020-2021 - Exposition

« CHILI CARTELES, les murs parlent »

affiches
production du Centre du graphisme d’Echirolles

Un mouvement de contestation sociale a démarré à Santiago du Chili le 18 octobre 2019. La campagne pour le référendum pour ou contre le maintien de la constitution chilienne adoptée sous la dictature du général Pinochet (1973-1990) a été l’étincelle. Depuis le début du mouvement, les morts se comptent par dizaines, les civils ayant perdu la vue par centaines, les violations des droits de l’Homme par milliers. 

Une explosion graphique, créative et sans concession accompagne l’explosion sociale. De nombreux auteurs, souvent anonymes, s’emparent des murs. Affiches, peintures murales, collages, graffitis, témoignent de la violence des affrontements dans l’espace public. Autant d’œuvres souvent anonymes, rapidement endommagées, recouvertes par de plus récentes ou effacées par des agents de l’Etat.

Les photographes Juan Francisco Rojas Henríquez et Ellen Margot Rojas Fritz ont décidé d’en sauvegarder les traces.

Photographies de Juan Francisco Rojas Henríquez et Ellen Margot Rojas Fritz
Commissaire de l’exposition D. Zaccaria - Scénographie B. Boussard - Déléguée de production G. Calatayud

Vernissage vendredi 18 décembre à 18h30

 

En lien avec l’exposition :

  • Ateliers de fabrication d’Arpilleras, animés par Antonieta Pardo et Nivia Alarcon

  • Les samedis 19 décembre, 9 et 16 janvier - Gratuit, sur inscription Les Arpilleras Politiques sont nés à la suite des nombreux traumatismes et à la violation des droits humains lors de la dictature Chilienne (1973-1990). Des groupes se réunissent alors pour dénoncer les violences à travers la réalisation d’Arpilleras.Les Arpilleras sont des petits tableaux en textiles et en trois dimensions, qui donnent vie à des petits personnages. Les tableaux sont tissés, cousus, brodés, avec des chutes de tissus, des restes de fils, de laines, et autres matériaux à usages domestiques. Les personnages sont fabriqués en petites poupées qui donnent un relief, une profondeur au tableau.

  • Projection du Film « Monica y el Ronco », en présence du réalisateur Patricio Pardo
    Lundi 18 janvier 2021, 20h
    Durée 52 min - 5.5 €
    Patricio Pardo réunit dans son documentaire deux immenses figures intellectuelles chiliennes aux trajectoires exemplaires. Elle, Mónica Echeverría, auteure, professeure, dramaturge et membre actif du mouvement féministe Mujeres Por La Vida, bastion de résistance pendant la dictature. Lui, Guillermo Rodríguez Morales, “el Ronco” (littéralement : l’homme à la voix rauque), héros de la résistance chilienne et écrivain.